Pour résoudre les nombreux problèmes de la société, les technologies d’intelligence artificielle doivent être de grande qualité et être mises au point et utilisées de manière à gagner la confiance des citoyens

Spécialiste en traitement du signal et en apprentissage automatique, Emmanuel Jean est chercheur au sein du groupe AI de Multitel. Ses centres d’intérêts sont l’analyse de données et le Deep learning. Ses  travaux de recherche actuels se concentrent sur le développement d’une Intelligence Artificielle digne de confiance.

Dans VIADUCT, ses travaux portent sur une nouvelle interface homme/machine multimodale, adaptative et centrée sur la parole dans les voitures semi-autonomes. Les nouveaux systèmes avancés d’aide à la conduite (ADAS) étant peu utilisés par manque de confiance, un assistant vocal est développé afin de rassurer le conducteur en lui fournissant les informations nécessaires à son utilisation. Il dirige égalemant le groupe de travail consacré à ‘une intelligence artificielle digne de confiance pour les systèmes critiques’ du projet ARIAC.

L’industrialisation de l’IA est un enjeu crucial de compétitivité industrielle et économique. Or les systèmes basés sur l’IA sont de plus en plus complexes et apparaissent comme des boîtes noires, ce qui crée de la méfiance et freine l’adoption de ses nouvelles technologies,notamment dans des secteurs sensibles comme l’aéronautique, le spatial ou la médecine. Afin de rendre les systèmes basés sur l’IA digne de confiance, il est nécessaire de développer des outils et méthodes permettant d’industrialiser une IA  certifiée reposant sur des principes d’explicabilité, de robustesse et de conformité à l’éthique et aux cadres légaux et régulatoires.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.